detecteur-fumee

 

En France, 1 incendie se déclare toutes les 2 minutes. Chaque année, on déplore 250 000 sinistres faisant 10 000 victimes et jusqu’à 800 morts (source : INPES). Il faut savoir qu’en 4 minutes une simple flamme se transforme en incendie incontrôlable et que 70 % des incendies mortels surviennent la nuit.

Dans la plupart des cas, les incendies peuvent être évités si l’alerte est donnée dès le début du sinistre. Les fumées étant le premier indice du démarrage d’un incendie, les détecteurs de fumée peuvent permettre de maîtriser le départ du feu ou d’avoir le temps de se mettre à l’abri.

Aujourd’hui, seuls 1 % des logements français sont équipés de détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF). Le décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 rend obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation avant le 8 mars 2015.

Nos conseils pour choisir, installer et entretenir vos détecteurs de fumée.

Comment fonctionne un détecteur de fumée ?

En France, seul le détecteur de fumée à cellule photoélectrique (ou optique) est autorisé.

Un détecteur de fumée intègre une chambre optique (chambre de détection obscure), une diode infrarouge et une cellule photo-électrique (photodiode).

  • L’air et ses particules pénètrent dans la chambre optique. Une diode infrarouge éclaire la paroi opposée. En temps normal, le faisceau de la diode n’entre pas en contact avec la photodiode.
  • Si un obstacle (fumée) vient contrer le faisceau de la diode, celui-ci est déporté vers la photodiode qui déclenche l’alerte sonore.

Les normes des détecteurs de fumée

Un détecteur de fumée doit obligatoirement répondre à la norme européenne EN 14604. Cette mention figure sur l’emballage du produit.

En complément de la norme EN 14604, la norme française NF 292 est un gage de sécurité supplémentaire car les fabricants s’engagent à respecter un cahier des charges détaillé (dimensions du détecteur, niveau sonore, autonomie,…).
Il est donc primordial de consulter l’emballage des détecteurs avant de faire votre choix.

 

 

Où installer les détecteurs de fumée ?

ou-installer-un-daafDans un appartement ou une maison de plain pied, il est conseillé de placer un détecteur de fumée à moins de 3 mètre des portes des chambres et tous les 7,5 m dans un couloir.

Pour une protection optimale, vous pouvez installer un détecteur dans le séjour (recommandé s’il y a une cheminée ou un poêle) et dans chaque chambre (notamment les chambres de fumeurs).

Dans une maison à étages, il faut placer au moins un détecteur de fumée par étage, à moins de 3 mètres des portes des chambres.

Pour une sécurité optimale, il est conseillé de placer un détecteur de fumée à proximité de l’escalier et un dans chaque chambre. Pensez également à installer un détecteur au sous-sol et au grenier s’il est aménagé.

 

 

Conseils d’installation du détecteur de fumée

Le meilleur emplacement est le plafond, au milieu de la pièce. Si le détecteur de fumée est posé au mur, il doit être placé au minimum à 30 cm du plafond. Dans une pièce mansardée, installer le détecteur à 1 mètre du sommet du mur. Dans tous les cas, il est important de se reporter à la notice d’installation du modèle choisi

Évitez d’installer les détecteurs dans les pièces humides comme la salle de bains, et les zones très froides ou très chaudes (dont la température est susceptible de descendre sous les 4° ou de monter au dessus de 37°).

Attention, les tubes fluorescents émettent un « bruit électrique » qui peut déclencher l’alarme, il faut donc placer les détecteurs à distance de ce type d’éclairage.

Les détecteurs de fumée s’installent facilement, avec quelques vis et chevilles.

 

 

L’entretien du détecteur de fumée

La loi impose l’installation des détecteurs de fumée, mais également leur entretien.

Une fois que les détecteurs sont installés, il faut contrôler régulièrement leur bon fonctionnement :

  • Chaque mois, faites un contrôle en utilisant le bouton test. Le signal doit se déclencher immédiatement.
  • Pour éviter les déclenchements intempestifs, aspirez régulièrement les fentes latérales à l’aide d’un aspirateur.
  • Nettoyez le capot avec un chiffon.
  • Changer régulièrement les piles (en général tous les ans). Lorsque la pile est usée, l’appareil émet un signal sonore. Ne pas utiliser de pile rechargeable.
  • Changer les détecteurs tous les 10 ans (la durée de vie est indiquée sur l’emballage).

 

Prévenez votre assureur !

Transmettre la preuve de l’installation d’un détecteur de fumée à votre assureur peut minorer le montant de votre prime d’assurance habitation.

Par contre, il n’y aura pas de franchise ou d’indemnisation en cas d’incendie dans un logement sans détecteur avertisseur autonome de fumée ou dont la déclaration d’installation n’aura pas été transmise.

 

 

Quelques règles simples pour éviter les incendies…

  • incendieNe pas laisser les appareils électriques en veille. Éviter de surcharger les prises électriques.
  • Ne pas laisser briquets et allumettes à la portée des enfants et les sensibiliser sur les risques d’incendie (14 % des incendies sont déclenchés par des enfants).
  • Ne jamais laisser une casserole ou une poêle sur le feu sans surveillance et nettoyer régulièrement le filtre de la hotte (la graisse peut facilement prendre feu).
  • Tenir les produits inflammables éloignés des sources de chaleur (attention à l’utilisation des bougies). Ne jamais utiliser d’essence ou de liquide inflammable pour allumer ou raviver un feu (barbecue, cheminée,…)
  • Faire vérifier les installations électriques, gaz et chauffage chaque année par un professionnel.
  • Faire ramoner les poêles et cheminées chaque année par un professionnel et placer un pare-feu devant les flammes.
  • Ne pas fumer au lit et ne pas jeter de cigarette mal éteinte à la poubelle.

 

Et si un incendie se déclenche ?

  • Faites évacuer les lieux pour éviter l’intoxication par les fumées. Ne jamais revenir en arrière et ne pas utiliser l’ascenseur.
  • Fermez la porte de la pièce dans laquelle l’incendie s’est déclaré puis toutes les portes jusqu’à la porte d’entrée de votre logement.
  • Composez le 18 ou le 112 pour appeler les pompiers.