Des WC japonais
Le WC japonais est un WC à jet d’eau offrant les fonctions de lavage et de séchage. Si la très grande majorité des foyers japonais en sont équipés, les Français commencent à peine à découvrir cet appareil qui, outre de très nombreux bénéfices en matière d’hygiène et de santé, participe activement à la protection de l’environnement en supprimant totalement l’utilisation de papier hygiénique et en réduisant drastiquement la quantité d’eau utilisée.

Le WC Japonais : une alternative écologique et économique

Chaque jour, 27 000 arbres sont abattus, débités et traités pour aboutir au fond de nos WC. Puis, en fin de cycle, il sera nécessaire de traiter la cellulose dans les stations d’épuration pour pouvoir la dégrader. Avec les WC japonais, plus besoin de papier hygiénique.

Avec un WC japonais, on divise par deux la quantité d’eau habituellement nécessaire, grâce à l’absence de papier qui permet une évacuation équivalente avec deux fois moins d’eau.

Les fonctionnalités du WC japonais

Les toilettes japonaises sont des machines truffées de technologies high-tech. Plus besoin d’utiliser du papier, de tirer la chasse, de lever et baisser la cuvette : tout se fait automatiquement !

  • La douchette : avec un WC japonais, on ne s’essuie pas, on se lave ! Il permet de projeter un jet d’eau nettoyant, à pression variable et à température réglable, avec ou sans savon. Il dispose d’une fonction séchage (à air tiède) et, pour les modèles les plus sophistiqués, d’une fonction massage. Il s’auto-nettoie avant et après chaque utilisation.
  • Les abattants chauffants : les WC japonais offrent la possibilité de chauffer le siège, ce qui représente un confort inestimable par nuits ou matins froids.
  • La lunette à ouverture et fermeture automatique : grâce à des capteurs, les WC japonais détectent la présence d’une personne et actionnent le couvercle de la cuvette, qui se lève et se ferme automatiquement.
  • Un ventilateur d’odeur : pour parer les problèmes d’odeur, un système désodorisant permet de ventiler l’air. Certains modèles sont équipés d’un système de désodorisation par catalyse.
  • Un tableau de bord : tout se fait automatiquement et les quelques réglages s’effectuent à l’aide d’un panneau de commande illustré par des pictogrammes très explicites.
  •  Des capteurs de santé : c’est la fonctionnalité « dernière génération » des WC japonais. Des capteurs vont analyser l’urine, le pouls, la pression sanguine et le taux de graisse, puis envoyer les mesures à votre médecin traitant via le web.

Avec un WC japonais, les mains ne sont plus le vecteur de transport de germes (même la lunette comporte un revêtement antibactérien).

Il ne reste plus qu’à vous essuyer avec une serviette.