comment-choisir-douche

Aujourd’hui, la douche est l’égal de la baignoire, on la choisit surtout pour des raisons pratiques et écologiques (100 l d’eau pour une douche de 5 minutes, contre 200 litres pour un bain !).

Vous avez le choix entre 3 grands types de douches : la douche classique, avec receveur posé ; la cabine de douche, en kit ; la douche à l’italienne, qui nous vient de l’Antiquité.

Quel que soit votre choix, sachez qu’il existe aujourd’hui de nombreuses options très accessibles, comme l’installation d’une colonne de douche hydromassante, pour faire de votre douche une véritable petite oasis…

Voici nos conseils pour choisir votre douche.

 

cabine-douche-classiqueLa douche classique

On ne la présente plus : la douche classique est encore la plus courante dans les salles de bains, constituée d’un receveur posé sur le sol, plus ou moins surélevé, de parois de protection contre les éclaboussures et d’une colonne fixée au mur intégrant toute la robinetterie.

Si vous cherchez à réduire l’encombrement, préférez une douche d’angle au receveur en quart de cercle.

Contrairement aux idées reçues, il existe aujourd’hui des modèles bien plus modernes que le classique receveur blanc en acrylique ou en céramique. Ils s’intégreront plus facilement à la décoration et à l’ambiance de votre pièce.

 

 

 

cabine-douche-complèteLa cabine de douche intégrée

La cabine de douche intégrée est le choix le plus simple si vous comptez poser vous-même votre douche : aucun travail de maçonnerie, juste une perceuse et quelques coups de clé !

Pas de problème de compatibilité entre les éléments : tout est fourni.

La cabine de douche vous épargne également les problèmes d’étanchéité au sol puisqu’elle est simplement posée dessus. Vous trouverez des versions plus ou moins élaborées : offrez-vous au moins les espaces de rangement intégrés dans la paroi, pour disposer votre nécessaire de toilette.

Mais attention, elle reste malgré tout assez imposante et ne convient pas au petite salle de bain.

 

 

douche-italienneLa douche à l’italienne

La douche à l’italienne, inspirée des thermes romains, revient en force, pour des raisons esthétiques, mais pas seulement ! Elle remporte également un franc succès car elle convient très bien aux personnes à mobilité réduite avec son receveur de plain-pied. Pas de marche à franchir, donc moins de risque de glissade ou de chute.

Côté déco, la douche à l’italienne agrandit l’espace car elle ne crée pas de frontière (même si vous pouvez faire le choix d’un écran de protection contre les jets d’eau). Elle est la plus facile d’entretien : la robinetterie et le carrelage au sol, c’est tout !

 

 

Cette configuration présente cependant un obstacle majeur. Dans l’ancien, elle suppose de gros travaux pour installer l’évacuation des eaux sous le receveur. Si le plancher ne peut être suffisamment creusé, vous devrez envisager de surélever le sol.

Assurer une étanchéité parfaite est compliqué. Dans tous les cas, la douche à l’italienne se prête mieux au rez-de-chaussée.

 

Si vous hésitez toujours entre douche et baignoire, ou si vous rechignez à vous séparer de votre vieille baignoire, vous pouvez toujours la conserver, en  lui adjoignant  une paroi de protection pour prendre des douches. Vous pouvez opter pour le vrai combiné baignoire-douche, avec un fond large et plat, renforcé et antidérapant, conçu pour la position debout aussi bien que le confort du bain.