outillage-travail-assemblage-bois-lamelle-menuiserie-ebenisterie

La menuiserie comme l’ébénisterie consiste à assembler des pièces de bois. L’assemblage nécessite la maîtrise des connaissances de base par le menuisier amateur.

Le bois est un matériau naturel issu de la transformation de différentes essences d’arbre. Cette transformation donne une forme à la pièce de bois (planche, poteau, tasseau, etc). La forme de cette pièce et l’essence de son bois apportent certaines caractéristiques et orientent son utilisation en assemblage.

Le vocabulaire du bois

Commençons par découvrir le vocabulaire associé à l’assemblage du bois.

assemblage-piece-bois-vocabulaire-menuiserie-ebenisterie

Sens du travail du bois :

  • sur chant : travail en long ou en « bois de fil »
  • en about : travail en bout ou en « bois de bout »
  • sur plat (perpendiculaire à la longueur) : travail en travers ou en « bois de travers »

L’essence de bois

Chaque essence donne un bois avec des propriétés particulières (dureté, densité, texture, grain, odeur). Ces propriétés sont à prendre en compte en fonction de l’objet à réaliser. Classement des essences françaises les plus courantes :

  • Bois durs : charme, châtaignier, chêne, frêne, hêtre, robinier (ou acacia)
  • Bois tendres : aulne, bouleau, érable, peuplier, tilleul
  • Bois fruitiers : cerisier, noyer, olivier, poirier, pommier
  • Bois résineux : épicéa, mélèze, pin maritime, pin sylvestre, sapin

Un bois dur comme le chêne ou le hêtre donne un assemblage solide. Un aspect indispensable en menuiserie mais aussi en ameublement. Les bois fruitiers entrent plutôt dans une dimension esthétique. Ils sont donc réservés à l’ébénisterie (ameublement ou placage). Dans la pratique, chaque essence de bois a ses usages privilégiés.

L’efficacité de l’assemblage

Un assemblage de bois demande une solidité et un aspect esthétique qui varie selon l’objet à réaliser. L’efficacité de l’assemblage est d’abord déterminée par la précision des assemblages. Des coupes et des finitions précises assurent la rigidité de l’ensemble et le bon maintien de l’équerrage. Une bonne finition de l’assemblage apporte une bonne étanchéité à l’eau et à l’air, indispensable pour certaines réalisations.

La solidité de l’ensemble est en partie assurée par la section des pièces de bois. Une section plus large offre une surface de collage plus grande donc une plus grande solidité. De même, la section d’une pièce de bois va être déterminée par l’effort auquel cette pièce sera soumise.

L’outillage utilisé

L’outillage à main nécessaire pour assembler du bois est très limité : scie à dos plat, ciseaux à bois ou bédane, râpes à bois, maillet, mètre, équerre et fausse-équerre, cutter, poinçon, pinceau (colle) et serre-joints. Une perceuse et des forets à bois peuvent compléter cette liste en cas d’assemblage par tourillons.

A l’origine on utilisait les outils à main mais il existe aujourd’hui une grande variété d’outils électroportatifs qui permet de réaliser des projets rapidement et sans aucune pénibilité. La scie sauteuse et la scie circulaire peuvent être avantageusement utilisées par rapport à la scie à main si la quantité de bois à débiter est importante.

Il est préférable de réaliser certains assemblages complexes à l’aide d’outils électroportatifs tels qu’une défonceuse, une rainureuse à lamelles.

Le collage

Différents types de colle sont utilisables pour l’assemblage final du bois. La colle peut être utilisée seule ou en complément d’une autre technique d’assemblage (clou, tourillon…).

travail-bois-menuiserie-assemblage-collage-worldskills uk flickr

Assemblage final des pièces avant le collage
(source : Worldskills UK 2011 – Flickr)

Selon l’usage ou la nature du bois, on utilise différentes colles :

  • Vinylique pour collage en intérieur et en absence d’humidité et de brusque changement de température ;
  • Néoprène pour usage intérieur avec des matériaux minces (placage bois, stratifié, liège…) ;
  • Polyuréthane mono-composant à usage extérieur. Elle prend même en condition humide et permet d’assembler des matériaux hétérogènes (brique, béton, polystyrène, fibre de verre, mousse isolante…
  • Marine bi-composants pour les bois en extérieur. Conçue pour résister en condition humide et même à l’immersion en eau douce ou eau de mer.

Toutes les colles nécessitent un serrage jusqu’à leur prise définitive.

Maîtriser les bases avant de se lancer

Il est important de maîtriser les bases de l’assemblage du bois avant de se lancer dans un projet de menuiserie ou d’ébénisterie. La perfection apportée dans l’assemblage n’en sera que meilleure pour la qualité et la performance des futures réalisations.