comment-ranger-vetements

Les vêtements, on les amasse facilement, et on se laisse vite déborder.

Comment les protéger, les mettre en valeur tout en les agençant de manière efficace ?

Voici quelques conseils pratiques et ludiques pour ranger ses vêtements avec plaisir.

 

Ranger les vêtements à suspendre

 

Les vêtements à suspendre sont d’abord tous les vêtements fragiles qu’il ne faut pas froisser, et puis ceux qui se prêtent mal au pliage : chemises, robes, pantalons, vestes, manteaux et costumes.

Dans tous les cas, préférez les penderies fermées, qui arrêtent la poussière et évitent de surcharger le décor. Si vous utilisez des portants seuls, vous pouvez les recouvrir d’une housse, mais cette option est à réserver aux vêtements les moins utilisés (ou hors saison) et pas trop en évidence, car elle complique un peu l’accès et son aspect n’est pas des plus esthétiques.

En revanche, pour les combinés étagères-portants, sachez qu’il existe, vendus en solo, de jolis modèles de housses dans des coloris et motifs variés (ouverture avec fermeture éclair).

ranger-vetements-suspendus

Crédit photo : Unsplash – pixabay

À l’inverse, quelques beaux vêtements et bijoux qui vous inspirent, mis en scène, donnent un côté bohème et théâtral à votre intérieur :

  • enfilés sur stockman ou un mannequin plastique ;
  • sur cintre, suspendus à un clou le long de l’escalier ;
  • disposés sur un valet, soit dans l’attente d’être passés le lendemain, soit en guise d’exposition…

Il y a enfin les vêtements dont on se débarrasse en rentrant chez soi, ou qu’on garde toujours à portée main pour sortir : manteaux, foulards, casquettes et chapeaux.

Une alternative : les patères plantées dans le mur, ou le « perroquet », haut sur pied : en bois brut, vernis ou coloré, il est stable, décoratif, pratique (plusieurs étages) et peu encombrant au sol.

Les fabricants le déclinent en versions plus contemporaines, en plastique ou en métal. À créer soi-même en customisant un tourniquet de cartes postales ou un escabeau.

 

Ranger les vêtements pliés

pile-vetement-rangement

Crédit photo : Alison Krejci

Une fois les vêtements à suspendre rangés, vous pouvez vous occupez des vêtements pliés.

Les armoires fermées sont les plus appropriées pour protéger vos vêtements pliés (et votre intimité), même si elles bloquent un peu l’espace dans les petites pièces. Si vous ne disposez que d’étagères ouvertes, vous pouvez en voiler quelques-unes d’un pan de tissu, soit à soulever (cloué, la méthode la plus simple), soit à écarter comme un rideau.

Dénichez de belles malles pour mettre de côté les vêtements hors saison. Esthétiques, pratiques à déplacer, elles se glissent sur le dessus des placards, s’entassent à l’envie dans un grenier, ou s’exposent dans la chambre ou le salon, faisant à l’occasion office de banc et de table d’apéritif.

Attention aux mites : ces petits papillons nuisibles (des « teignes » !) qui rongent les tissus affectionnent les coins sombres et l’odeur humaine : ne rangez dans les placards que des vêtements parfaitement propres. Quelques sachets de lavande ou clous de girofles enfouis entre les piles les priveront de leurs repères olfactifs.

 

 

Ranger les vêtements : un peu de tri dans la penderie ?

 

rangement-vetements-suspendre

Crédit photo : James De Mers

Enfin, si vous vous sentez dépassé par le rangement des vêtements, c’est peut-être le moment de faire un peu de tri dans la penderie…

Repérez objectivement les vêtements qui ne vous servent plus : ceux que vous n’avez pas portés depuis plusieurs années, ceux dans lesquels vous ne rentrerez manifestement plus ou dans lesquels vous ne vous sentez pas à l’aise (histoires de matières, de couleurs, de transparences…), ceux qui vous désavantagent…

Dons, trocs, vide-greniers, échanges entre amis… Pensez-y, c’est une autre manière intelligente de mettre de l’ordre !