poser-moquette-preparation-piece

Vous souhaitez poser une moquette. Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions pour estimer vos besoins, et préparez un sol impeccable qui vous permettra de profiter pleinement et longuement de votre nouveau revêtement. Nos conseils pour les préparatifs et les repérages avant la pose de la moquette.

 

Moquette en dalles ou rouleaux ?

 

Commencez par choisir le type de moquette : moquette en dalles ou moquette en rouleau.

Vendue en rouleaux, la moquette se pose d’un seul tenant dans une pièce – à quelques raccords près – ce qui assure une meilleure tenue.

Les dalles de moquette, vendues au format 50*50 cm, sont plus maniables et se prêtent à quelques fantaisies : vous pouvez alterner les couleurs, les matières et les textures (moquette rase, velours, bouclée, à poils longs…), imaginer des motifs (damier, jeux de nuances…). Au moment de la pose, pas besoin de débarrasser la pièce complète : vous pouvez avancer par petites surfaces. En cas de détérioration, il vous suffira de changer une dalle.

 

Calculer la surface de moquette nécessaire

Les dalles se vendent par lots, entre 3 et 5 m², les rouleaux en différentes largeurs : 2, 4 ou 5 mètres en général.

Mesurez les dimensions à couvrir, calculez la surface de moquette nécessaire en prévoyant un débord de 10 à 20 cm sur tout le périmètre pour pallier les irrégularités des murs et assurer une bonne couverture.

Tenez compte de quelques contraintes esthétiques :

  • Le sens de pose : les fibres de la moquette s’orientent vers l’entrée de la lumière ;
  • Les raccords : pour un effet harmonieux, les raccords se posent dans le même sens que le reste de la moquette.
  • Les motifs : ils vous interdisent de couper n’importe où en cas de raccord.

 

Préparer le sol pour poser la moquette

Avant de poser la moquette, préparez le sol de votre pièce : il doit être sain, lisse et propre.

Commencez par vérifier la planéité : faites glisser une règle de maçon (2 m) tout au long de la pièce. Si les différences de niveau sont supérieures à 7 mm, vous devrez effectuer un ragréage du sol : avec un mortier de nivellement si les écarts sont supérieurs au cm, ou bien avec un mortier de ragréage si les écarts sont inférieurs au cm. Si vous observez seulement des trous localisés, rebouchez-les un par un (mortier colle, ciment, pâte à bois… selon la nature du revêtement).

En cas de traces de moisissures au sol ou de remontées d’humidité, vous devrez les traiter d’abord avant de poser votre nouvelle moquette. L’application d’un hydrofuge peut suffire, mais sachez que les traitements de surface sont généralement insuffisants pour résorber les problèmes d’humidité : un traitement en profondeur devra être prescrit par un professionnel.

Quel que soit le type de revêtement, dépoussiérez puis nettoyez soigneusement le sol. Laissez sécher.

La moquette se pose facilement sur un carrelage ou un parquet. Pour une meilleure adhérence, et pour profiter pleinement de ses qualités d’isolation thermique et acoustique, vous pouvez faire le choix d’intégrer une sous-couche : aggloméré de caoutchouc ou thibaude.