outil, tapissier, tapisserie, ameublement, tissu

Le tapissier intervient dans deux domaines : toutes les sortes de fauteuils, sièges et canapés, qu’il garnit, restaure, habille et décore de passementeries, et les tissus d’ameublement tels que rideaux, couvre-lits et coussins, qu’il confectionne.
Comme tout artisan, il possède sa mallette remplie d’outils aux noms mystérieux propres à son savoir-faire, mais il utilise également des outils parmi les plus communs.

Les outils spécialisés du tapissier

Les outils du tapissier se déclinent autour de trois fonctions principales :

- Pour enfoncer la « semence » (clou à tête plate du tapissier) :

  •  le marteau du garnisseur, qui possède deux pannes, dont l’une aimantée permet de retenir la semence pendant que la main replace un tissu ;
  •  le ramponneau, doté lui aussi d’une double panne : l’une ronde et l’autre en forme de pied de biche, pour enfoncer ou pour extraire. Selon la finesse des travaux et la partie à travailler, la panne ronde existe en différents diamètres.

- Pour extraire et tirer :

  • le ciseau à dégarnir, droit ou coudé, qui permet de retirer les semences enfoncées dans la structure du fauteuil. On l’utilise en frappant dessus avec un maillet en bois, en caoutchouc ou en plastique ;
  • le pied de biche, en forme de tournevis fendu, qui est aussi utilisé pour l’arrachage des semences ;
  • le tire-sangle, une sorte de tenaille à dents, qui permet comme son nom l’indique de tendre les sangles ;
  • le tire-crin, une grande pique utilisée pour remuer le crin dans la garniture

- Pour piquer :

  • les carrelets, aiguilles droites ou courbes utilisées pour fixer la garniture ;
  • les houseaux, épingles à bout rond ou creux (« à tête » ou « à œil ») à piquer dans la toile pour la maintenir, ou pour marquer des repères.

Les outils génériques utiles au tapissier

Dans la mallette du tapissier, on trouve également des outils plus communs :
- des outils pour mesurer : règle semi-rigide et mètre de couturière ;
- des outils pour couper : cutter, et toutes sortes de ciseaux, dont une paire solide pour couper les cordes ;
- des outils pour marquer : feutre, craie…
Et puis d’autres encore tels que la pince plate, qui vient en aide au ciseau à dégarnir, la râpe à bois, l’arrache-agrafes…