que faire sur un mur abimePetites fissures, surface irrégulière : Vous avez un mur abîmé et vous ne savez pas quel revêtement choisir ? Voici plusieurs solutions pour retrouver rapidement un intérieur propre et esthétique sans engager de gros travaux.

Mur abîmé : les enduits décoratifs

les enduits decoratifs pour les murs abimesSans avoir à travailler le mur pour le remettre en état, l’utilisation d’enduits décoratifs permet de couvrir les imperfections sans en changer la structure.

En revanche, les fissures devront tout de même être comblées, même grossièrement. L’idée n’est pas d’obtenir un support parfaitement lisse, au contraire, mais de réparer les grandes fractures avec un enduit de rebouchage. Pour assurer à votre nouveau revêtement une longue durée de vie, votre mur devra également être sain : au besoin, traitez-le contre les moisissures.

Parmi les différents types d’enduits décoratifs qui existent, l’enduit à la chaux, le stuc et le tadelakt seront les plus adaptés pour recouvrir le plus facilement votre mur abîmé. Optez pour une pose épaisse, permettant de masquer facilement les défauts, et privilégiez un rendu irrégulier à la taloche pour pouvoir jouer avec les défauts du mur.

Mur abîmé : lambris ou placo

Si votre mur est en très mauvais état, le plus simple est encore de le « doubler » avec une nouvelle surface ! Pour ne pas changer toute votre déco, optez pour un doublage en Placo. Plusieurs solutions s’offrent à vous, permettant ensuite de choisir la finition qui vous sied le plus (carrelage, peinture, papier-peint, etc.)

Si votre mur présente des aspérités de moins de 15 mm, le doublage collé est possible ; une plaque de Placoplatre viendra se coller directement au mur (sec et sain) grâce à des plots de mortier-colle. En revanche, si les défauts de votre mur dépassent 15 mm, vous devrez opter pour un doublage Placostil, avec profilés et rails métalliques.

Mais quitte à modifier votre mur abîmé, pourquoi ne pas opter pour une nouvelle déco ? Avec le lambris (bois ou PVC), vous pourrez rénover rapidement l’espace, qu’il s’agisse d’une pièce à vivre ou d’une pièce humide. Avec la pose clouée ou clipsée, le lambris pourra être posé par-dessus un mur abîmé. Mais attention : si votre mur présente des problèmes d’humidité que vous n’avez pas résolus, ils risquent fort de continuer à se propager ; le lambris ne fera que dissimuler l’ensemble.

Mur en mauvais état : papier-peint ou papier à peindre

du papier peint pour des murs abimesLa toile de verre semble être la solution miracle pour recouvrir des murs abîmés. Sa composition en fibres de verre très fines la rend résistante et elle offre même une quantité incroyable de motifs en relief : chevrons, losanges, lignes ou même aspect crépi !

Si elle permet, effectivement, de masquer les petits défauts, mieux vaut néanmoins préparer le support avant de l’y appliquer. Colmater les fissures semble ainsi conseillé, ne serait-ce que pour faciliter la pose de la toile. Car celle-ci se pose comme du papier-peint classique, par lés et marouflage. Deux couches de peinture (dont la première doit obligatoirement être acrylique) viendront ensuite terminer votre mur. Une façon de conserver la peinture comme revêtement, même si vous avez un mur abîmés.

En revanche, si le côté papier-peint vous séduit, vous pouvez opter pour un vinyle expansé : vinyle pour sa solidité, expansé, c’est-à-dire présentant un beau relief dont l’épaisseur permettra de masquer les imperfections. De nombreuses gammes existent aujourd’hui, offrant une solution déco tendance en plus de masquer les imperfections de vos murs.