isoler-bruit-exterieurCrédit photo : Holgi

La circulation automobile, le passage des trains, le survol des avions et les bruits de la rue sont le plus souvent les causes de bruits extérieurs gênants.

La mauvaise isolation acoustique des fenêtres est le principal facteur de propagation des bruits. Les entrées d’air des systèmes de ventilation et les toitures peuvent également être perméables aux bruits.

Quelles solutions existent pour s’isoler des bruits extérieurs ?

 

 

Isoler les fenêtres pour s’isoler des bruits extérieurs

 

isoler-bruit-joint-fenetreL’initiative prioritaire pour s’isoler du bruit extérieur sera d’isoler les fenêtres en améliorant leur étanchéité.

Il existe différentes méthodes pour calfeutrer efficacement une fenêtre mais, commencez toujours par nettoyer vos huisseries avec un produit dégraissant, puis essuyez-les.

  • La méthode la plus courante consiste à poser un joint de silicone recouvert d’une bande de démoulage pour le protéger quand vous fermerez la fenêtre.
  • Vous pouvez également calfeutrer votre fenêtre avec un joint en caoutchouc, plus résistant qu’un joint en silicone.
  • Vous pouvez aussi combler les jours de votre fenêtre avec un joint en mousse. Mais il résiste mal à l’humidité, aussi vous devrez le changer régulièrement.
  • Si le jour est régulier, choisissez d’isoler votre fenêtre avec un joint en plastique. Il suffit de plier la bande en plastique en deux, en forme de V. Quand vous fermez la fenêtre, le joint en V se referme aussi et empêche l’air de passer.

 

 

Réduire le bruit extérieur : remplacer le vitrage, ou la fenêtre entière

 

isoler-bruit-changer-fenetre-double-vitrageSi l’isolation ne suffit pas à vous isoler des bruits extérieurs, vous pouvez ensuite remplacer le vitrage, ou la fenêtre entière.

Des doubles vitrages, voire des triples vitrages, seront nécessaires pour atteindre une performance maximale.

  • Le double-vitrage : pour protéger parfaitement du bruit, il faut qu’un double-vitrage soit asymétrique : les lames de verre encadrant la lame d’air intercalaire doivent être d’épaisseurs différentes. Mais assurez-vous préalablement que l’épaisseur de la menuiserie est suffisante.
  • Le changement de fenêtre : il suffit, si le dormant de la fenêtre est en bon état, de remplacer la fenêtre existante par une nouvelle fenêtre munie d’un double-vitrage. Si le dormant est en mauvais état, il faudra le changer également. Pour une isolation encore plus performante, équipez votre nouvelle fenêtre d’un double vitrage haute performance de type « feuilleté acoustique ».
  • L’ajout d’une deuxième fenêtre : pour une insonorisation maximale, ajoutez à la fenêtre existante une deuxième fenêtre, posée à l’extérieur ou à l’intérieur. La distance entre les deux fenêtres doit être d’au moins 12 cm.

Les coffrets de volets roulants doivent également être traités acoustiquement (pose de joints silicone, pose d’absorbants ou d’isolants acoustiques, etc.).

 

Isoler la toiture pour se protéger des bruits extérieurs

 

Plus l’isolant sera épais, plus l’isolation phonique sera performante. Utilisez de la laine minérale, de la laine de bois ou du chanvre, ou de la ouate de cellulose pour isoler votre toiture.

Pour une plus grande efficacité, vous pouvez associer ces isolants avec des plaques de plâtre, de gypse-cellulose ou de fibre de bois haute densité.