Les conseils de Mr.Bricolage pour choisir son détecteur de fumée
La France détient le triste record de victimes d’incendies domestiques : 500 morts par an et des milliers de blessés. Pour faire face à cette situation, l’État français a publié, le 10 janvier 2011, un décret rendant obligatoire, depuis le 8 mars 2015, l’installation d’au moins un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) dans chaque logement.

Une fois le modèle choisi, sachez que l’installation est très simple.

Où doit-on installer un détecteur de fumée ?

Les assureurs conseillent d’installer le détecteur de fumée  dans le séjour ou dans le couloir menant aux chambres (l’un n’excluant pas l’autre !). Dans les logements de moins 80 m2, un seul peut suffire. Dans les logements à étages, il est recommandé d’en installer au moins un par étage. Pour les longs couloirs, installez un détecteur de fumée tous les 8 m. Si vous souhaitez optimiser votre installation, ajoutez-en au sous-sol et dans les escaliers, et placez-en un dans chacune des chambres, surtout s’il y a des fumeurs.

Les fumées montant vers les plafonds et se propageant horizontalement, le détecteur de fumée doit être installé soit au plafond, idéalement au centre de la pièce et au minimum à 10 cm des murs, soit au mur, à 30 cm du plafond, et dans tous les cas à 60 cm des angles. En effet, la fumée se répand d’abord dans toute la pièce avant d’atteindre les coins. Or, pour être efficace, le détecteur doit se déclencher rapidement, dès le départ du feu.

Pour éviter les déclenchements intempestifs, évitez absolument les endroits suivants : la cuisine – même si c’est là que démarrent la plupart des incendies domestiques -, où chaque préparation de repas serait susceptible de déclencher l’alarme ; la salle de bains, où il serait sensible à la vapeur d’eau ; au garage, à cause des fumées d’échappement au démarrage d’un véhicule. Évitez également la proximité des néons, des appareils de chauffage, des ventilateurs de plafond et des climatiseurs.

Comment installer un détecteur de fumée ?

Un petit mode d’emploi « pas à pas » pour les débutants en bricolage :

Détecteur de fumée

  • Une fois choisi l’emplacement de votre détecteur de fumée, démontez le socle, puis marquez les points de fixations au crayon.
  • Avec une perceuse, percez au niveau des marques, puis insérez des chevilles adaptées au support (plâtre, contreplaqué, moellons…).
  • Fixez le socle du détecteur de fumée avec des vis.

Insérez la pile dans le détecteur, puis reposez-le sur le socle : selon les modèles, il se clipse ou se visse.
Vérifiez ensuite que le détecteur fonctionne en appuyant sur le bouton de test.

Dans tous les cas, suivez les instructions du fabricant.L’entretien du détecteur de fumée

L’entretien du détecteur de fumée

Important : Assurez-vous régulièrement du bon fonctionnement de l’appareil en appuyant sur le bouton test ou en vérifiant le voyant de fonctionnement.

La plupart des détecteurs de fumée émettent un signal sonore ou lumineux quand les piles faiblissent : changez-les aussitôt. Essuyez tous les mois le détecteur avec un chiffon sec et propre. Vous pouvez utiliser un aspirateur pour absorber les poussières.

La durée de vie d’un détecteur de fumée est d’environ 8 ans.

À noter : une fois vos détecteurs installés, informez votre compagnie d’assurances. L’absence de détecteur dans le logement ne pourra pas être un motif de refus de prise en charge en cas d’incendie, en revanche, l’assureur pourrait appliquer des franchises plus élevées. Ce sera peut-être l’occasion de renégocier votre prime et votre cotisation, puisque le risque présenté par votre logement sera moindre.