amenager-buanderie

Les lavoirs ont disparu, les laveries publiques manquent singulièrement de charme et vous obligent à vous déplacer. Vous disposez d’un peu de place (un sous-sol, un garage ou une petite pièce dédiée) : voici nos conseils pour aménager une buanderie chez vous.

 

Les conditions pour aménager une buanderie chez soi

En premier lieu, vérifiez que l’endroit choisi pour aménager votre buanderie répond aux conditions d’installation :

- une arrivée d’eau et un conduit d’évacuation des eaux usées
- une installation électrique avec disjoncteur et prises de terre
- une ventilation suffisante

À défaut d’une fenêtre ou d’un vasistas, pensez à installer un système d’extraction de l’air de type VMC (ventilation mécanique contrôlée) pour éviter la condensation sur les murs et l’apparition de moisissures.

 

Buanderie : des matériaux anti-bruit et anti-humidité et une touche déco

Une buanderie est, par définition, une pièce humide. Il faut donc choisir des matériaux anti-humidité et également anti-bruit.

Pour le sol, choisissez un revêtement résistant à l’humidité (en particulier en cas de fuite d’eau !) et facile à entretenir : un sol en vinyle ou un carrelage en céramique avec des joints imperméabilisés sont préférables à un plancher, même imperméabilisé. Si vous installez votre buanderie dans une pièce de votre habitation, une sous-couche d’isolation phonique atténuera le bruit des machines et les vibrations.

Pour les murs, choisissez une peinture lavable (glycéro ou acrylique) ou un carrelage.

Pour l’éclairage, des appliques de style industriel s’harmoniseront avec un décor « métro parisien ».

Quelques touches de bleu azur, de rouge, d’orange ou de vieux rose, avec des pots de plantes vertes (de préférence dépolluantes) disposés au pied de la fenêtre donneront de la couleur et de la vie à ce petit espace fonctionnel.

 

Les équipements de base d’une buanderie

L’équipement d’une buanderie est standardisé :

  • amenager-buanderieun lave-linge et un sèche-linge que vous placerez sur de petites cales en bois pour limiter le bruit et les vibrations (il existe également des patins anti-vibrations à glisser sous les machines). Si votre espace est très petit, choisissez des machines à hublots que vous pourrez empiler l’une sur l’autre
  • un évier pour laver à la main les vêtements délicats
  • un étendoir, installé au plafond ou fixé au mur, pour les tissus fragiles que vous ne passez pas au sèche-linge
  • une planche à repasser qui peut être fixée au mur et repliable si vous disposez d’une place limitée ;
  • un plan de travail, éventuellement rabattable, pour plier les vêtements ;
  • des boîtes en plastique, faciles à nettoyer, pour ranger les produits d’entretien ; des étagères ou des paniers en osier pour stocker le linge propre plié et une petite penderie pour suspendre sur cintres les vêtements que vous ne voulez pas froisser.
  • un rideau aux couleurs chatoyantes pour dissimuler les compartiments égaiera l’ensemble de la pièce.

Et n’oubliez pas le fauteuil en rotin pour vous reposer de toutes ces tâches harassantes !