composer-dressing-mode-emploi-etapes

Aménager un dressing n’est pas toujours simple. Il faut tenir compte des contraintes de la pièce tout en considérant ses besoins. Voici quatre étapes à suivre pour créer votre dressing facilement.

 

Règle n°1 : Trouver le type de dressing le plus adapté

 

composer-dressing-etapes-choisir-type-dressingVous avez trois possibilités en termes d’aménagement de dressing. La première est d’opter pour des éléments standards. Il s’agit de l’option la moins chère mais c’est également la moins personnalisable et la plus difficile à mettre en place dans un espace réduit.

Vous pouvez également choisir un dressing modulable. En milieu de gamme, il est plus simple à configurer et offre de nombreux choix de coloris, finitions et matières.

Enfin, la solution d’un dressing sur mesure reste la plus pratique pour exploiter au mieux l’espace. Elle reste la plus onéreuse, mais un dressing sur mesure est parfois la seule option envisageable : en sous-pente ou dans une petite pièce aux angles non conventionnels, par exemple.

 

 

Règle n°2 : Mesurer précisément l’espace réservé au dressing

La superficie minimum conseillée pour aménager un dressing fermé est de 4 m² et de 6 m² si vous souhaitez évoluer à l’intérieur et vous y changer. Si vous ne disposez pas d’une surface suffisante, préférez installer un dressing ouvert, qui peut être beaucoup plus petit.

Prendre les mesures et réaliser un plan est une étape primordiale, que vous choisissiez de créer un dressing sur mesure ou avec des éléments de dimensions standard.

Pour ne pas vous tromper, prenez les mesures de hauteur et de largeur à deux endroits différents au minimum, voire aux extrémités. Rare sont les pièces totalement symétriques et cela vous évitera de voir le bas de l’élément central rentré quand le haut ne tient pas !

Disposés en I, en L ou en U, on prévoit généralement 60 cm de profondeur pour les éléments d’un dressing. Comptez 110 cm de hauteur pour une penderie de chemises et de vestes, 80 cm pour un pantalon sur cintre et 170 cm pour des robes. Enfin, les étagères sont généralement espacées entre elles de 50 cm.

 

 

Règle n°3 : Organiser l’intérieur du dressing selon vos besoins

composer-dressing-etapes-organiser-interieur

Question aménagement tout dépend de vos vêtements. Vous avez des dizaines de paires de chaussures ? Plusieurs range-chaussures devront être disposés en bas de votre dressing. Vous portez un costume ou un tailleur tous les jours ? La penderie sera l’élément principal de votre dressing, le porte-pantalons et le porte-cravates pourront aussi être utiles.

 

Votre dressing devra accueillir tous vos vêtements, même hors-saison ? Dans ce cas, réservez les étagères les plus en hauteur pour les vêtements que vous ne portez pas au quotidien car ils ne sont pas de saison pour le moment.

Certains éléments sont toujours recommandés, comme des tiroirs pour y ranger vos chaussettes et vos sous-vêtements. Enfin, un îlot, au centre du dressing, offre une surface de pliage pratique. Un tabouret ou une chaise peuvent le remplacer si vous manquez de place.

 

 

Règle n°4 : Apporter un soin particulier à l’éclairage et aux portes de votre dressing

 

composer-dressing-etapes-choisir-portes

Vous pouvez décider de laisser votre dressing ouvert, surtout si celui-ci est réellement indépendant. Mais si vous souhaitez le fermer, privilégiez des portes coulissantes  pour gagner de la place. Les portes battantes nécessitant de prévoir un débordement suffisant sont moins pratiques.

Des portes transparentes peuvent être utiles pour voir tout votre dressing d’un seul coup d’œil, tout en le protégeant de la poussière. Si vous n’avez pas la place de positionner un miroir en pied dans le dressing, une porte coulissante miroir peut être un choix judicieux.

Enfin, l’éclairage est un point à ne pas négliger, surtout si votre dressing se trouve dans une pièce sans fenêtres. Direct et fonctionnel, votre dressing doit en plus, être chaleureux.

Spots halogènes basse tension, encastrés ou orientables, tringles lumineuses, rétro-éclairage sous les étagères…l’idéal est de ne laisser aucune zone d’ombre et d’obtenir un éclairage comparable à la lumière naturelle pour restituer fidèlement les couleurs.