realiser-enduit-chaux

Pour rénover une maison ancienne en pierres, un enduit à la chaux, outre son aspect décoratif, présente plusieurs avantages : il permet aux murs de respirer et les protège des intempéries.

Appliquer un enduit à la chaux est une technique très ancienne, mais qui nécessite un réel savoir-faire. Voici la manière de procéder pour réaliser un enduit à la chaux de qualité.

 

Enduit à la chaux : les consignes de sécurité

Quand vous devez utiliser de la chaux, il faut respecter les consignes de sécurité suivantes : commencez toujours par vous munir d’un masque, de lunettes de protection et de gants de travail.

Les éclaboussures de chaux mélangée à de l’eau peuvent provoquer des brûlures graves.

 

Fabriquer un enduit à la chaux

Pour fabriquer un enduit à la chaux, on utilise de la chaux hydraulique (vendue dans les magasins de bricolage), du sable de rivière et de l’eau. Le mélange se fait de préférence à la bétonnière, à défaut à la pelle.

1. Dans une bétonnière, versez du sable puis de la chaux et enfin de l’eau, en respectant très scrupuleusement les proportions indiquées ci-dessous. Les dosages diffèrent pour un gobetis, un corps d’enduit ou un enduit de finition. Généralement, ils sont les suivants (le volume d’eau est indiqué sur l’emballage du sac de chaux) :

  • Pour la 1ère couche (le gobetis) : 1 volume de chaux hydraulique pour 3 volumes de sable
  • Pour la 2ème couche (le corps de l’enduit) : 1 volume de chaux hydraulique pour 5 volumes de sable (mélange de sable gros et de sable fin) ;
  • Pour la 3ème couche (l’enduit de finition) : 1 volume de chaux hydraulique pour 6 volumes de sable fin (sans oublier le pigment si vous choisissez un enduit coloré).

2. Laissez tourner la bétonnière jusqu’à ce que la consistance de l’enduit soit crémeuse, ni trop liquide, ni trop épaisse. L’opération ne prendra que quelques minutes.

3. Quand vous préparerez l’enduit de finition, vous pourrez colorer l’enduit à la chaux à l’aide de pigments, de préférence naturels.

Il est conseillé de les dissoudre dans de l’eau chaude avant de les intégrer au mélange. Si vous souhaitez obtenir un rendu « naturel », utilisez du sable gris pour obtenir un enduit gris clair ou bien du sable ocre pour un enduit blanc.

Pour éviter les différences de tons sur une grande surface, prévoyez suffisamment d’enduit pour recouvrir le mur avec le même mélange.

 

Deuxième étape : appliquer un enduit à la chaux

L’application de l’enduit à la chaux se fait en trois couches successives.

1. Préparez le mur en le brossant et en l’arrosant. Pour une bonne adhérence, le mur doit être propre et présenter une surface légèrement humide et rugueuse. Sur des murs secs et lisses, la chaux risquerait de ne pas accrocher.

2. Attendez quelques heures, puis appliquez grossièrement une première couche d’enduit très liquide, de la consistance d’une soupe (appelée « gobetis »). Cette première couche a pour objectif de créer un relief sur lequel la deuxième couche accrochera.

3. Attendez à nouveau 48 heures, puis appliquez une seconde couche d’enduit (dite « corps d’enduit ») pour dissimuler les irrégularités du mur et le protéger de la pluie. C’est la couche la plus épaisse de l’enduit. Elle est envoyée à la truelle (ou avec une tyrolienne), puis talochée.

4. Patientez encore une ou deux semaines et appliquez la troisième et dernière couche d’enduit qui est celle de la finition. Son aspect final dépendra de la grosseur des sables utilisés (sable fin, à moyens ou à gros grains), de leur couleur (ou de la couleur des pigments) et de la finition réalisée, généralement talochée.

Le conseil de Mr.Bricolage : les saisons les plus favorables pour réaliser un enduit à la chaux sont le printemps ou l’automne, ni trop froid ni trop chaud pour favoriser l’adhérence et la bonne tenue de l’enduit.