Un pinceau
Vous avez décidé de repeindre votre appartement. Vous farfouillez dans un vieux carton à la recherche d’outils et les seuls pinceaux que vous trouvez ont la mine triste et le poil rare. Vous allez devoir vous rééquiper. Choisir vos outils pour peindre, mais comment ? Voici quelques conseils pour bien préparer votre boîte à outils.

Les différents critères pour choisir vos outils de peinture

Choisir les différents outils de peinture suppose un état des lieux préalable : la nature du support et son état, ainsi que la surface à peindre sont des critères déterminants. Vous devrez également considérer le type de peinture employée et la finition souhaitée.

Les différents types d’outils de peinture

1. Les pinceaux. Ce sont des outils de précision, donc réservés aux petites surfaces, aux surfaces avec reliefs (cadres, fenêtres, meubles) ou aux travaux de finition. Ils existent sous différentes formes, selon l’usage que vous leur réservez :

  • le pinceau à brosse plate, pour laquer, vernir ou lisser votre surface ;
  • le pinceau à brosse ronde, pour peindre de petites surfaces qui n’exigent pas trop de précision ;
  • le pinceau avec brosse à badigeonner et à enduire, pour les travaux grossiers ou pour peindre les surfaces granuleuses ;
  • le pinceau avec brosse ronde à rechampir, pour peindre les angles, les fenêtres ou les moulures ;
  • le pinceau avec brosse plate à virole coudée, pour atteindre les surfaces peu accessibles (arrière de radiateur, par exemple) ;
  • le pinceau à brosse rectangulaire, pour prendre beaucoup de peinture et bien remplir la surface (pores de brique ou joints).

La qualité du poil est également importante. Choisissez un poil en soie de porc ou de sanglier plutôt qu’un poil synthétique si vous recherchez la qualité.
Pour les peintures acryliques, utilisez des pinceaux à poils en polyester ; pour les laques, choisissez des pinceaux en poils synthétiques.

2. Les rouleaux. Ce sont des outils pour peindre rapidement de grandes surfaces, murs ou plafonds, sans risque de coulures. Avec un rouleau, vous peindrez de façon régulière, par couches épaisses et sans laissepeindre-rouleaur de traces.

  • Choisissez un rouleau à fibres synthétiques pour appliquer de la peinture à l’eau.
  • Pour appliquer de la peinture à l’huile, choisissez un rouleau à fibres naturelles ou mélangées.
  • Pour les travaux courants de peintures mates et satinées, ou pour appliquer de la peinture acrylique, utilisez un modèle en mousse.
  • Pour les laques glycéro, munissez-vous d’un rouleau en velours et pure laine.
  • Pour les plafonds, choisissez un rouleau anti-gouttes.

3. Les pistolets à peinture. Le principe, c’est de pulvériser la peinture en gouttelettes sur une surface. Vous gagnerez un temps précieux, à condition d’en maîtriser la technique d’utilisation. Vous avez le choix entre deux modèles :

  • le pistolet à air comprimé, pour les grandes surfaces (plafonds ou murs) ou les travaux de haute qualité de finition ;
  • le pistolet électrique, léger et maniable, pour les surfaces plus petites (portes, meubles ou radiateurs).

Ils sont équipés d’un système de réglage de débit et d’une buse, muni d’un gicleur ajustable en fonction de l’épaisseur de votre peinture.