choisir-chauffe-eau

Nouvelle installation ou changement de l’ancien modèle en panne ou inadapté aux nouveaux besoins , choisir son chauffe eau électrique impose de se poser quelques questions, et de préférence les bonnes.

Le fonctionnement

Une cuve, une résistance électrique et un thermostat sont les éléments principaux d’un chauffe eau électrique. La cuve se remplit d’eau et la résistance la chauffe jusqu’à l’obtention de la température fixée par le thermostat. Quand la température baisse en dessous d’un certain seuil, la résistance se met à nouveau à chauffer jusqu’à ce que l’eau atteigne la température souhaitée. Cette réactivation se produit également lorsque de l’eau chaude est distribuée puisqu’elle est alors remplacée par de l’eau froide.

Quel volume pour le chauffe eau

Choisir le volume est essentiel pour choisir le chauffe eau adapté à ses besoins, mais également le plus difficile à définir de manière théorique. Promotelec met un tableau à disposition qui donne quelques éléments :

  • 90 L pour une personne (salle de bain avec douche)
  • 130 L  pour 2-3 personnes (salle de bain avec douche)
  • 170 L pour 3-4 personnes (salle de bain avec baignoire)
  • 215 L pour 4-5 personnes (salle de bain avec baignoire)
  • 250 L pour 5 personnes et plus (salle de bain avec baignoire)

Ces valeurs standardisées demeurent toutefois très relatives, car varient sensiblement en fonction de chaque cas. Il suffit en effet que chacun des occupants prenne deux douches par jour au lieu de l’unique comptabilisée dans le calcul pour se retrouver sans eau chaude. Les constructeurs ne s’y trompent pas puisque leurs valeurs sont de 30 % supérieures. Si les données de Promotelec donnent une piste, il est préférable de demander conseil à un vendeur de son magasin de bricolage.

Attention à l’entartrage

Certaines des eaux distribuées sont riches en calcium. Si cette présence est bénéfique au corps, le calcium a le défaut de se transformer en calcaire au dessus de 60 °. La température de l’eau du chauffe eau étant supérieure à ce seuil, la résistance électrique et la cuve risquent de rapidement s’entartrer, ce qui va demander plus de temps et donc plus d’énergie pour atteindre la température désirée.  Pour lutter contre ce phénomène certains constructeurs proposent des appareils équipés d’une résistance stéatite associée à une anode en titane. Ces modèles sont légèrement plus cher, mais la dépense supplémentaire est rapidement amortie par une durée de vie plus longue et les effets de l’entartrage nettement retardés.

Horizontal ou vertical

La position du chauffe eau dépend de la place disponible. Il faut toutefois savoir qu’un modèle horizontal consomme plus d’électricité que celui vertical et également plus cher à l’achat pour un même volume. Un avantage est par contre de disposer d’une plus grande quantité d’eau tiède. Il s’agit donc de peser le pour et le contre en fonction de vos disponibilités tant en matière d’espace que financières.

A noter qu’il existe aussi aujourd’hui des chauffes eau solaires, économiques et écologiques !