ciment-beton-mortier-utilisation

On confond fréquemment ciment, béton et mortier. Ce sont des matériaux de base utilisés couramment en maçonnerie pour les petits ou gros travaux, mais qui ne remplissent pas les mêmes fonctions. Voici quelques éclairages sur l’utilisation du ciment, béton et mortier.

Le ciment

Le ciment est une poudre minérale fine qui, mélangée à de l’eau, forme une pâte qui se fige et durcit, même sous l’eau. Il est obtenu par broyage et cuisson à 1 450 °C d’un mélange de calcaire et d’argile.

On ne l’utilise jamais seul.

 

Le béton

Le béton est un élément de structure formé par le mélange de ciment, de sable et de gravier (lisse ou concassé) et d’eau, que l’on dose selon le type de travaux à effectuer.

Il est essentiellement utilisé pour réaliser des structures exigeant une grande résistance mécanique : fondations, linteaux, poteaux, etc.

On fabrique différents types de béton selon les besoins :

  • le béton « maigre » (trois volumes de ciment, huit de sable et seize de graviers), utilisé pour la pose de bordures
  • le béton « moyen » (cinq volumes de ciment, huit de sable et seize de graviers), qui sert à couler des fondations
  • le béton « gras » (sept volumes de ciment, huit de sable et seize de graviers), utilisé pour la fabrication du béton armé. C’est un béton renforcé par des armatures en acier.

 

Le mortier

À la différence du béton qui est un élément de structure par lui-même, le mortier est un liant, qui ne contient que du ciment (ou de la chaux hydraulique), du sable et de l’eau, éventuellement complétés par des adjuvants (plastifiant, hydrofuge, modificateur de prise, entraîneur d’air), et qui durcit comme de la pierre.

Dépourvu de résistance mécanique, il s’utilise pour les scellements, les chapes, les couches de finition, les enduits muraux, la pose de dallages en plein, etc.

On distingue divers types de mortier dont l’usage est différent :

  • le mortier « maigre » (un volume de ciment pour trois volumes de ciment) est utilisé pour la pose d’agglo ;
  • le mortier « moyen » (un volume de ciment pour deux volumes de sable) est utilisé pour la pose de dalles ou pour réaliser des enduits et des joints ;
  • le mortier « gras » (un volume de ciment et un volume de sable) est utilisé pour réaliser des enduits étanches.

Pour des éléments de liaison, de scellement ou d’enduit, remplacez le ciment par de la chaux hydraulique. Beaucoup moins résistant que le mortier ciment, le mortier de chaux nécessite un délai de prise assez long.

Le mortier « bâtard » est constitué d’un mélange de ciment et de chaux à proportion égale.