Avec l’arrivée de l’automne, les matins sont plus frais et si le chauffage de la maison n’est pas encore remis en service, un chauffage d’appoint est toujours le bienvenu, notamment dans la salle de bains… Quels sont les différents types de chauffages d’appoint ? Quel est le modèle adapté à votre besoin ?

Chauffage d’appoint : le guide

Nous distinguerons trois grandes familles : les chauffages électriques, les poêles à gaz ou à pétrole et les cheminées électriques.

soufflant
Pour de petits volumes, il existe des soufflants mobiles « simples » qui fonctionnent comme un ventilateur et envoient de l’air chaud (par convection) et des « céramiques », qui sont quasiment identiques au soufflant, mais en version améliorée : la céramique améliore le confort et la perception de la chaleur.
Tous deux vous donnent une chaleur homogène et immédiate, mais la version céramique apporte une sensation de chaleur plus durable.

 

convecteur-rayonnant
Pour des volumes un peu plus important, vous pourrez choisir les convecteurs ou rayonnants, mobiles ou à bain d’huile.
Les convecteurs ou rayonnants mobile, ont l’avantage d’avoir une montée en température très rapide. Si vous choisissez un rayonnant mobile, cette chaleur ne dessèche pas l’air ambiant.

 

 

radiateur-bain-huile

Les radiateurs bain d’huile fonctionnent sur le même principe qu’un radiateur à inertie. Une résistance électrique chauffe l’huile qui restitue la chaleur produite à la carrosserie métallique du radiateur. Économiques, les radiateurs bain d’huile ne dessèchent pas l’air ambiant.
Pour des pièces encore plus grandes, comme un salon, les poêles à pétrole et poêles à gaz sont idéaux.
On distingue 2 types de poêle à pétrole :
poêle-à-pétrole-meche
Le poêle à pétrole à mèche : économique à l’achat, l’allumage et l’arrêt de ces appareils se font manuellement. Permettant une montée rapide en température, ils sont à privilégier pour une utilisation occasionnelle. Ils ont l’avantage d’être autonomes : leur installation ne nécessite ni conduit de cheminée, ni branchement électrique. Le poêle à mèche est donc l’appoint idéal pour les locaux dépourvus d’électricité.
poêle-à-pétrole-électronique
Le poêle à pétrole électronique : l’allumage, l’arrêt et le réglage de la température de ces appareils sont électroniques et certains peuvent être programmés, ce qui permet de réaliser de véritables économies de combustible. Avantage supplémentaire, les parois de l’appareil restent froides pour un maximum de sécurité.
Infrarouge, catalyse ou infrableu, les poêles à gaz sont non toxiques et non polluants. Ils produisent rapidement une chaleur douce et possèdent un haut pouvoir calorifique. Économiques et performants, leur esthétique s’est améliorée.
poele-à-gaz-infraouge
Le poêle à gaz infrarouge : L’avantage de l’infrarouge est sa bonne inertie : la diffusion, par convection et rayonnement, est progressive et la sensation de chaleur perdure. La combustion produit une flamme rouge. Le poêle infrarouge peut chauffer une surface allant jusqu’à  jusqu’à 48 m².
Le poêle à catalyse : La diffusion de la chaleur se fait par rayonnement, via un panneau catalyse, sans flamme. L’avantage du poêle à catalyse est sa grande autonomie, qui peut aller jusqu’à 120 heures. Il peut chauffer une surface allant jusqu’à 34 m².

 

poele-à-gaz-infrableu

Le poêle à gaz infrableu : La combustion produit une flamme bleue. Il peut chauffer une surface allant jusqu’à 36 m².
Et enfin La cheminée électrique permet de bénéficier d’un chauffage d’appoint avec un effet décoratif puisqu’elle reproduit l’effet visuel d’un chauffage au bois.
Le système de convection ventilée lui confère une puissance de chauffe équivalente à un radiateur électrique. Plus performante que la cheminée bioéthanol, elle n’émet pas de CO2, ni de fumée !